Ville de

L'Etang-Salé
               -  
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Album
Culture
Economie
Education
Histoire
Politique
Population
Présentation
Situation
Sports
Tourisme
Actualites
Hébergement
Restauration
 
A connaître
Avis & Comuniqués
Critiques
Numéros utiles
Transport
 
 




COURRIER DES LECTEURS dans le JIR du 12 janvier 2006

Etang-Salé : rétention d’informations

(...) Monsieur le maire, je viens de relire attentivement les documents sur le golf d’Étang-Salé que vous aviez mis à disposition du public au cours de l’enquête (ceux-là même que vous avez fournis à mon association avec tant de réticences), nulle part il n’y a d’explications sur l’approvisionnement en eau... et les questions à ce propos, que Madame Denes n’était pas la seule à avoir posées, étaient encore sans réponses fin novembre.

Aujourd’hui, eurêka, vous envisagez d’arroser les pelouses grâce à votre station d’épuration : soit, l’idée peut sembler intéressante a priori, mais il faut dans ce cas une étude d’impact complète.

- Où passeront les canalisations ?
- Quelles routes seront coupées pour ces travaux et pendant combien de temps ?
- Quelle est la qualité de cette eau ? Contient-elle des métaux lourds par exemple ?
- Y a-t-il une nappe phréatique sous les pitons qui risquerait d’être polluée ou non ?

Si vous faites de la rétention d’informations, c’est facile ensuite de traiter les autres d’ignares !

Mais du coup, vous ne pouvez plus, vous-même, bénéficier d’un statut d’ignorant-innocent !

Donc, il va de soit que vous êtes pertinemment au courent que Véronique Denes se bat depuis des années pour qu’une station d’épuration soit construite à Saint-Joseph... et c’est à elle que vous reprochez le fait qu’il n’y en ait pas ! Drôle de mentalité pour un représentant de la République (...).
A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Liens
Loisirs
Livre d'or
Logos
Webmaster
Annuaire
professionnel
Websites-Blogs
à découvrir
 
 
 
 
 
 
 
 
 






 

Cela dit, avec le recul et l’expérience, aujourd’hui, il est devenu tout à fait légitime de se demander si, finalement, les fosses septiques individuelles ne seraient pas moins pire pour l’environnement que les stations, souvent obsolètes dès leur mise en service, qui empuantissent les abords des villes, débordent à chaque grosse pluie (même quand elles camouflent leurs rejets dans des buses qui s’avancent loin dans l’océan) et dont on ne peut pas réutiliser les boues, trop polluées pour être épandues sur les sols réunionnais déjà saturés de métaux lourds.

Donc, vous voyez, Monsieur le maire qu’il n’y a pas de quoi frimer...

Pour en revenir à nos pitons de la forêt d’Étang-Salé, il faut que vous sachiez que nous sommes très nombreux, de tous bords, de tous âges, de tous milieux, de toutes origines et de toutes couleurs à les aimer tels que la nature les a faits... et nous ne voyons pas du tout la nécessité d’un aménagement quelconque, sauf peut-être une restauration qui viserait à effacer les vilaines blessures laissée par les exploiteurs de scories..., en rebouchant les trous et non en creusant davantage bien entendu.

Puisque c’est la saison des vœux, je vous souhaite Monsieur le maire, de trouver le temps d’aller vous promener un soir sur ces 59 hectares et de vous laisser envahir par la magie du paysage.

Gigi d’Ocre (Organisation de consommateurs respectueux de l’environnement)
contact : ass.ocre@wanadoo.fr


 


 
 
© Copyright Ades, 2000-2006 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0