Ville de

L'Etang-Salé
               -  
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Actualites
Album
Culture
Economie
Education
Hébergement
Histoire
Politique
Population
Présentation
Restauration
Situation
Sports
Tourisme
 
A connaître
Avis & Comuniqués
Critiques
Numéros utiles
Station météo
Transport
 




L’Etang-Salé : Le projet de golf abandonné

Article du Journal de l'île de la Réunion du 25 janvier 2007

Pique-nique géant, concert, manifestation...

La mobilisation contre le projet de golf dans la forêt de l’Etang-Salé aura donc porté ses fruits : il sera probablement abandonné par le Conseil général suite à la victoire d’un collectif d’associations devant le tribunal administratif de Saint-Denis.

La preuve que les plus petits peuvent encore avoir le dernier mot.

Qui l’eût cru ? En novembre 2005, peu de monde croyait à une mobilisation gagnante contre le projet de golf de l’Etang-Salé. Face aux hommes politiques et au pouvoir économique, seuls quelques manifestants aux allures d’ex-soixantehuitards organisent la révolte. Personne ne va les prendre aux sérieux. Même pas le commissaire enquêteur Dominique Odon, chargé par l’État de réaliser l’enquête publique et d’évaluer l’opportunité du projet. “Le KRK (collectif à l’origine de la mobilisation, ndlr) repose sur des motifs idéologiques touchant à la philosophie rasta, au mouvement indépendantiste contre le développement économique, contre le tourisme, contre le maire, en résumé contre tout et contre notre choix de société”, avait-il écrit dans les conclusions de son rapport. Dédaigneux envers toute forme de protestation, il traitera de la même manière les centaines de personnes qui se déplaceront en mairie pour refuser l’extension du golf. “La grande majorité des signatures recueillies à l’encontre du projet émane de personnes n’ayant jamais pris connaissance du dossier à sa source et ne connaissant de celui-ci que ce qui était véhiculé par certains médias”, ajouta Dominique Odon qui a mal mesuré l’engouement suscité par cette enquête publique. Ces écrits ne feront que renforcer les opposants au golf dans leur détermination.

A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Annuaire
professionnel
Liens
Livre d'or
Logos
Loisirs
Webmaster
Websites-Blogs
à découvrir
 
 
 
 
 
 
 
 
 






 

MÉPRISE FATALE

Sans le sous, ces derniers organisent la résistance. Leur arme : leur réseau. Proches des mouvements de défense de l’identité réunionnaise, ils font venir Danyel Waro à leur premier pique-nique avec d’autres groupes de maloya. Les frères Adekalom prêtent, un temps, leur nom au mouvement. Le parti des Verts entre aussi dans la danse avec plusieurs associations écologistes. Bref, le mouvement prend de la consistance et se structure en une grande association, l’ACPEGES (Association Contre le Projet d’Extension du Golf de l’Etang Salé). C’est le tournant du combat.

Méprisés par le commissaire enquêteur et le maire de l’Étang-Salé, les manifestants surprennent leur monde en organisant leur révolte. Il ne s’agit pas de petits rigolos, de jeunes indépendantistes rastas écervelés comme l’ont crû au départ les autorités. Mobilisés autour d’un projet commun, les membres de l’association se mettent aussi en quête d’argent pour porter l’affaire sur le terrain judiciaire. Ce sera chose faite en quelques semaines seulement. En mai 2006, l’ACPEGES dépose un recours devant le tribunal administratif. Celui-ci rendra un jugement en leur faveur le 26 novembre dernier.

TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE

C’est sur le terrain du respect de la procédure que l’association et leur avocat, Patrice Saubert, vont déjouer les plans de la mairie. Elle qui a joué la montre face à l’ACPEGES, en retenant longtemps des documents publics en sa possession, a oublié de remettre un dossier complet permettant de valider le déclassement des terrains concernés par l’extension du golf. D’autres documents manquaient également dans le rapport rédigé par le commissaire enquêteur.

 


Tel est pris qui croyait prendre. “Grâce au millier de personnes qui se sont mobilisées, qui ont signé les différentes pétitions et qui ont donné leurs avis à l’enquête publique, nous avons montré que nous pouvons faire basculer toutes décisions injustes puisque maintenant les Réunionnais connaissent de plus en plus leurs droits”, soulignent les responsables de l’association. Ces derniers préviennent leur monde en assurant qu’à “chaque fois que des décisions seront prises à l’égard de cette forêt, à quelque niveau que ce soit, l’association ACPEGES se fera un devoir de faire entendre sa voix”. De quoi refroidir la mairie et ses partenaires de faire appel à moins d’un an des élections municipales.

Jean-Philippe Lutton


AVEU D’ÉCHEC
Fidèle à sa politique de non-communication depuis l’annonce du projet d’extension du golf, la mairie de l’Etang-Salé n’a pas souhaité s’exprimer sur le jugement rendu par le tribunal administratif en novembre dernier. En tant que maire et conseiller général de l’Etang-salé, Jean-Claude Lacouture était pourtant concerné à double titre par cette affaire. Las. Enchaînant les erreurs, se faisant même remonter les bretelles par le sous-préfet de Saint-Paul pour un défaut de procédure, celui-ci a toujours géré ce dossier dans le plus grand secret, allant même jusqu’à organiser en misouk le conseil municipal permettant de lancer l’extension du golf. Mais s’il a choisi la politique de l’autruche, Jean-Claude Lacouture n’est toutefois pas seul dans cette position. Les dirigeants du golf club de Bourbon, qui espéraient enregistrer de très nombreuses adhésions avec ce second parcours de 18 trous, ne donnent pas suite à nos sollicitations. Dans ces conditions, difficile de ne pas interpréter ce silence comme un aveu d’échec. J.-Ph.L.

 
 
© Copyright Ades, 2000-2007 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0