Ville de

L'Etang-Salé
               -  
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Album
Culture
Economie
Education
Histoire
Politique
Population
Présentation
Situation
Sports
Tourisme
Actualites
Hébergement
Restauration
 
A connaître
Avis & Comuniqués
Critiques
Numéros utiles
Transport
 
 




ARTICLE DU 29/12/04
Il était méticuleux, presque maniaque


Quatre jours après sa naissance, Gwenael est confié à sa grand-mère, Josiane. “Ma fille avait 16 ans lorsque Gwenael est né, explique la grand-mère, installée à l’Étang-Salé. Elle ne voulait pas s’en occuper. Je l’ai donc élevé comme s’il s’agissait de mon fils.

Vers 7 - 8 ans, il a appris les choses petit à petit. Ça l’a un peu perturbé. Il faisait des crises d’épilepsie. Un jour, il était malade et je l’ai emmené chez le docteur, à Saint-Pierre. Il m’a dit : Madame Leperlier, ce qui manque à votre enfant, c’est l’affection de sa maman. Vers 15 ans, comme il pouvait prendre le bus tout seul, il allait la voir. Je crois bien qu’il l’adorait.”

Malgré ce passé douloureux, Gwenael poursuit normalement son chemin, suit une scolarité normale, jusqu’à passer un BEP de comptabilité. “Il avait quand même quelques mauvaises fréquentations, se rappelle Josiane. Mais c’était déjà quelqu’un de maniaque, méticuleux. Il aimait que les choses soient rangées, à leur place.” Peut être cette facette de sa personnalité l’incite à rejoindre les rangs de l’armée.

A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Liens
Loisirs
Livre d'or
Logos
Webmaster
Annuaire
professionnel
Websites-Blogs
à découvrir
 
 
 
 
 
 
 
 
 






 

“Il est allé à Saint-Pierre, au RSMa. Il est ensuite revenu à l’Étang-Salé pour faire des petits boulots. A cette époque, il vivait à la maison. Il avait ensuite trouvé un loyer pour s’installer avec sa compagne, avec qui il avait un enfant. Mais ça n’allait plus très bien entre eux. Alors elle est partie en métropole, au moment où elle était enceinte de leur second.

En 2002, le 1er mai, exactement, il l’a rejointe. Même s’ils ne vivaient pas ensemble, ils s’arrangeaient pour qu’il puisse voir les enfants. Il voulait toujours entrer dans l’armée. Après une semaine passée à Paris, il est parti faire ses classes en Allemagne.”

C’est là bas qu’il intègre le troisième régiment de hussards, un régiment de blindés. Leperlier accompli différentes missions à l’étranger, dont une au Liban. A Nemours, en Seine-et-Marne, il avait prévu de s’installer pour se rapprocher encore de la mère de ses deux enfants, un garçon de 5 ans et une fille de 2 ans.






 


 
 
© Copyright Ades, 2000-2006 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0