Ville de

L'Etang-Salé
               -  
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Actualites
Album
Culture
Economie
Education
Emploi
Hébergement
Histoire
Logement
Politique
Population
Présentation
Restauration
Situation
Social
Sports
Tourisme
 
A connaître
Critiques
Numéros utiles
Organigramme
Où se trouve ?
Station météo
Transport


etangsale974
AT yahoo.fr




Page mise à jour
le : 16/10/2015

[ Akoz Tansalé ? ]

Situé à la charnière de la région ouest et de la région sud, l'Etang-salé ouvre la porte du sud.

L'Etang-Salé tire son nom par rapport au petit étang que jadis la mer formait juste derrière l'ancienne gare là où est installé actuellement l'office du tourisme.

En 1652, cet étang qui est derrière l'ancienne gare est signalé par Flacourt. Mais celui-ci s'assécha progressivement.
L'Etang-Salé, situé entre la commune des Avirons et celle de Saint-Louis est resté inhabité jusqu’en 1719.

Entre 1719 et 1722, les premières concessions « étang-saléennes » furent délivrées aux frères Louis et Etienne Cadet ainsi qu'à Joseph Rivière au lieu-dit Ravine Sèche.

Les premiers habitants sont installés principalement à la Ravine-Sèche. L'agriculture est leur seule ressource. Quelques familles habitent le village des Bains et vivent de la pêche.
Le chemin de fer il y a bien bien longtemps.
Lieu, où était située l'ancienne gare.
Lors de la création des paroisses de Rivière Saint-Etienne et de la Rivière d'Abord, l'abbé Carré célébrait la messe dans une case en paille à la Ravine Sèche. Et en 1859, la paroisse de Saint-Dominique est détachée de celle de Saint-Louis.

En 1882, il y a eu l'ouverture de la ligne de chemin de fer qui donna un peu d'entrain au village et une première impulsion aux bas.

Jusqu'en septembre 1885, l'Etang-Salé faisait partie de la commune de Saint-Louis. Et en 1887, la population de L'Etang-Salé qui compte 2 950 habitant souhaite se séparer de celle-ci.

Après une période de transition de 9 ans, l’arrêté du 8 janvier 1894 promulguant la loi du 11 juin 1893, érige en commune distincte la localité de l’Etang-Salé.

Le premier maire, Ernest Legros, est élu le 26 février 1894.

A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Infos pratiques
Liens divers
Livre d'or
Logos
Loisirs
Mon billet d'humeur
Référencement
Webmaster
 
 
Liens utiles
CIVIS
Conseil Général
Conseil Régional
Mairie Etang-Salé
Préfecture
 
matin
 
Nombre de visiteurs
 
 
 
 
après-midi



 
Cet étang était utilisé occasionnellement pour les salines. Ch.Robin fit même venir de Madagascar Clémencin Honorine qui exploita le site pendant 18 ans mais celui-ci sera abandonné à sa mort en 1950.

La forêt domaniale et départemento-domaniale d’Etang-Salé

Les dunes de sable sont un véritable fléau pour les cultures et une menace constante pour les habitations. Bory Saint-Vincent propose alors l'idée de stabiliser les dunes avec des patates à Durand d'abord puis avec des filaos. 


L'église au début du XXème siècle

A partir de 1870 la forêt de L'Etang-Salé est constituée artificiellement. Ainsi, le service des Eaux et Forêts plante plus d'un million de filaos, pour stabiliser les dunes de sable, donnant ainsi naissance à l'actuel forêt de l'Etang-Salé sur 900 hectares.

La plantation de ces filaos a permis également la consolidation du village des bas, jusque là considéré comme une zone très dangereuse.

Les premiers filaos plantés seront même abattus pendant la guerre pour permettre le fonctionnement du chemin de fer.

En 1957, l'Office National des Forêts (O.N.F.) entend reboiser les sables trop exploités. On crée même un sous-étage de feuilles, bois noirs, tamarin de l'inde, de l'acajou...


Aujourd'hui, la forêt est actuellement sous contrôle de l'O.N.F. Elle s'étend sur 922 ha et est la principale forêt des Bas sous le Vent de La Réunion.
Elle est traversée par des routes et des chemins. Il y a aussi des pare-feux de 5 mètres de large.
On peut voir aussi une tour de guet de 21 mètre sur le Piton Reinette pour prévenir les incendies. Les activités agropastorales seront maintenues et regroupées autour des casiers agricoles. (Sources ONF).
 



 
 
© Copyright Ades, 2000-2015 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0