Ville de

L'Etang-Salé
               -  
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Actualites
Album
Culture
Economie / Emploi
Education
Hébergement
Histoire / Présentation
Logement
Politique
Population
Restauration
Situation
Sports
Tourisme
 
A connaître
Social
Critiques
Numéros utiles
Organigramme
Où se trouve ?
Station météo
Transport


etangsale974 AT yahoo.fr






[ L'élection cantonales de 2004]
[ Le 1er tour ] - [ Le 2ème tour ]

Le 1er tour

Inscrits : 8 368
Votants : 5 967
Participation : 67,50 % - Blancs et nuls : 319
Candidats
Voix
%
Jean-Claude Lacouture (UMP)
2 605
46,12
Jean-Claude Lucas (Sans)
   434
  7,68
Fabrice Hoarau (PCR)
 2 087
 36,95
Joseph Payet (PS)
   522
  9,24

Jean-Claude Lacouture poussé au second tour par la gauche.

Le maire UMP sortant Jean-Claude Lacouture a été mis en ballotage par Fabrice Hoarau (fils de l'ancien maire de Saint-Louis, Claude Hoarau). Pourtant, Jean-Claude Lacouture partait largement favori car c'est le maire sortant (il bénéficie de l'appareil municipal), L'Etang-Salé est une commune traditionnellement à droite et la gauche était divisée puisque 3 candidats se présentaient. Cela n'a pas suffit.

Fabrice Hoarau, candidat PCR, qui obtient 36,95 % des suffrages, a profité du vote sanction des étang-saléens fatigués de la politique du gouvernement pour pousser Jean-Claude Lacouture, qui lui obtient 46,12 % des voix, au second tour. Ce qui lui laisse la possibilité d'avoir la place de conseiller car d'un point de vue purement mathématique, la gauche complète obtient plus de suffrages que la droite.

Les tractations vont être importantes et les consignes de vote vont peser lourdement.

Une nouvelle fois encore, Joseph Payet (PS) est battu. Il perd même des électeurs et se retrouve avec 9,24 % des voix. Le dernier candidat, Jean-Claude Lucas, (sans étiquette) qui se félicité d'avoir visité un peu plus de 1 100 foyers avant les élections, obtient 7,69 % des suffrages.

Ainsi, le second tour s'annonce très ouvert, il sera très difficile de savoir qui sera élu. Ce qui est sur, c'est que pour la première fois à L'Etang-Salé, un maire et conseiller sortant est mis en ballotage. C'est historique. Il faut bien un début à tout.
A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Infos pratiques
L'Etang-Salé
en video
Liens
Livre d'or
Logos
Loisirs
Mon billet d'humeur
Webmaster
Websites-Blogs
à découvrir
Référencement
 
Weather Underground PWS IETANG-S1
 
Nombre de visiteurs
 
Page mise à jour
le : 20/03/2011







 
Les réactions :

Jean-Claude Lacouture (UMP) : “J’aurais aimé être élu au premier tour. Mais je ne suis pas abattu, je vais repartir de plus belle. Il me manque encore 4 points à gagner. C’est faisable. Je suis déçu que certains aient basé leur campagne sur des arguments anti-Raffarin. C’est trop facile. Nous jouons pourtant une élection locale”.

Fabrice Hoarau (PCR) : “La semaine s’annonce difficile. Il va falloir discuter avec les deux autres candidats de gauche pour déterminer notre base de travail. Et mon score aurait pu être meilleur. Mais je peux être optimiste. Je vois que je progresse de 13% par rapport aux dernières élections. Et le maire recul de 2,5%.

Pour mémoires, les résultats des cantonales de 1998

Candidat
Nombre de voix
%
Jean-Claude Lacouture (élu au 1er tour)
2 796
57,40
Joseph Payet
1 568
32,19
Roger-Luc Lapierre
285
5,85
Denis Antonin Emile Simonin
115
2,36
Georges Grondin
59
1,21
Richard Gérard Alavin
25
0,51
Marie-Huguette Deblond
23
0,47
 




2ème Tour de l'élection cantonales de 2004


Lacouture a réussi son pari

Après avoir été poussé jusqu'au second tour par Fabrice Hoarau, Jean Claude Lacouture a réussi son pari de conserver son mandat de conseiller général. Il totalise 52,56 % des voix. Son adversaire malheureux n'a pas démérité même si la déception est grande danas les rangs de l'opposition.

Malgré la réunion de la gauche, cela n'a pas suffit. Fabrice Hoarau n'obtient que 47,44 % des voix. Mais à l'entendre, il n'a pas dit son dernier mot même si L'Etang-Salé vote traditionnellement à droite depuis plus de 30 ans.

Les réactions :
Jean-Claude Lacouture (UMP) : “C’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’abstentions au premier tour parce qu’on avait baissé la garde. Mais après cette douche froide, nous avons su nous ressaisir pour repartir sur le terrain. C’est avec les mains dans le cambouis que nous l’avons emporté.”

“Il est maintenant urgent de faire remonter vers l’état-major de l’UMP les données que nous avons recueillies sur le terrain. Au regard de l’incompréhension des gens, et en particulier de l’électorat de droite, j’ai le sentiment que c’est toute la politique gouvernementale qui est à revoir.”

Fabrice Hoarau (PCR) : “Nous arrivons en tête dans sept bureaux de vote sur treize. Et par rapport aux municipales de 2001, nous avons progressé d’environ 900 voix. C’est dire que le travail a payé et qu’il existe, malgré la victoire de la droite, beaucoup de motifs de satisfaction.”

“Cette union est appelée à s’élargir puisque nous sommes déjà en contact avec d’autres forces politiques, notamment les écologistes.” parlant de l'union de la gauche

 
 
© Copyright Ades, 2000-2011 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0