Ville de

L'Etang-Salé
               -  
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Actualites
Album
Culture
Economie
Education
Emploi
Hébergement
Histoire
Logement
Politique
Population
Présentation
Restauration
Situation
Social
Sports
Tourisme
 
A connaître
Critiques
Numéros utiles
Organigramme
Où se trouve ?
Station météo
Transport


etangsale974
AT yahoo.fr




Page mise à jour
le : 27/03/2015

Les départementales de mars 2015


La loi du 17 mai 2013 réforme considérablement les élections cantonales en les remplaçant par des élections départementales. Les 22 et 29 mars 2015 auront lieu les premières élections départementales en France pour renouveler les conseillers départementaux. Le scrutin a toujours lieu au suffrage majoritaire à deux tours. Le scrutin devient binominal et paritaire. Les conseils départementaux sont maintenant renouvelés intégralement.

  1 - Pour être élu

Au premier tour, pour être élu, un binôme doit obtenir au moins la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50 %) et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits.

Si aucun binôme n’est élu dès le premier tour, les deux binômes arrivés en tête au premier tour peuvent se maintenir au second tour. Les binômes suivants peuvent se maintenir seulement s’ils ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits.

Le binôme qui obtient le plus grand nombre de voix au second tour est élu. Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre.

  2 - Le canton

Dans cette réforme avec un nouveau redécoupage territorial, la commune de L'Etang-Salé compose - le canton 1- avec la commune des Avirons et une partie de Piton Saint-Leu.

Ce canton compte 29 000 habitants pour 22 500 électeurs. La commune de L'Etang-Salé représente la plus gros "secteur" et surtout le plus gros pourvoyeur de voix.

* L'Etang-Salé : 11 300
* Les Avirons : 8 350
* Piton Saint-Leu : 2 800
(chiffre approximatif)

Ce nouveau redécoupage a changé le rapport de force sur le territoire.
A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Infos pratiques
Liens divers
Livre d'or
Logos
Loisirs
Mon billet d'humeur
Référencement
Webmaster
 
 
Liens utiles
CIVIS
Conseil Général
Conseil Régional
Mairie Etang-Salé
Préfecture
 
matin
 
Nombre de visiteurs
 
 
 
 
après-midi



 
  3 - Les candidats

Dès le redécoupage du canton connu, se dessinait un duel Jean-Claude Lacouture (UMP) - Michel Dennemont (LPA) tous deux maire de leur commune. Un duel Les Avirons - L'Etang-Salé. Mais non ! Celui-ci n'aura pas lieu ! Le LPA a choisi comme candidat David Sita. Il semblerait que Michel Dennemont se concentre plutôt sur les régionales en fin d'année.

Le canton 1 n'aura pas attiré beaucoup de candidats. Seulement 3 binômes se sont déclarés à la préfecture. Sans faire manquer de respect aux binômes, à L'Etang-Salé les candidatures se résument à David Sita, Jean-Claude Lacouture et Jean-Jack Morel.
Roseline Lucas et David Sita
(LPA)
Annie Hoarau et Jean-Claude Lacouture
(UMP)
Reine Devaux et Jean-Jack Morel
(Debout La Réunion)
Suppléants
Marie-Pierre Paris
Elie Léar
Sabine Gado
Luco Honorine
Julie Taochy
Alexandre Ros
 
Roseline Lucas et David Sita (LPA)
Les candidats du LPA représentent le renouvellement de la classe politique sur le territoire. Même David Sita était candidat lors des dernières municipales, il n'a pas encore le recul nécessaire pour connaître son poids sur le canton. Il prend toutefois comme référence les législatives de 2012 ou Thierry Robert l'avait remporté face à Jean-Claude Lacouture.

Annie Hoarau et Jean-Claude Lacouture (UMP-Objectif Réunion)
Cette réforme qui a entraîné un nouveau redécoupage place Jean-Claude Lacouture comme grand favori d'autant plus que c'est le conseiller génénral sortant. Un avantage renforcé par les dernières élections municipales où le maire de L'Etang-Salé avait été élu avec 71,53 % des suffrages loin devant David Sita représentant du LPA par près de 4000 voix d'écart. D'ailleurs ce binôme n'a même pas fait l'honneur d'une déclaration de candidature tellement il pense que tout est déjà joué.

Reine Devaux et Jean-Jack Morel (Debout La Réunion)
Un autre candidat de droite est venu s'inscrire dans la bataille. Jean-Jack Morel a longtemps été dans l'ombre de José Pinna d'abord puis celui de Jean Claude Lacouture comme premier adjoint. Mais des idées divergeantes le conduisent à quitter la majorité municipales. Il a depuis rejoint Debout La Réunion, le pendant local de Debout La France de Nicolas Dupont-Aignan. Il connait bien la collectivité départementale pour y avoir travaillé. En revanche, Jean-Jack Morel par dans l'inconnu, il ne s'est jamais présenté à un suffrage sur son nom.

  4 - La gauche grande perdante


La gauche (PS, PCR, PLR, Le Progrès, Divers Gauche, Front de Gauche, EELV...) sera la grande absente de cette élection sur ce canton.

L'UMP-Objectif Réunion et le LPA ont vampirisé toutes les forces de gauche qui étaient, pourtant, à plus de 68 % lors les présidentielles de 2012. Ils sont où les 900 voix que pèserait le PCR sur la commune ? Que dire du PS qui a dégringolé au fil des élections pour finalement disparaitre depuis 2012 du paysage.
Quant à EELV, son dernier représentant est aujourd'hui avec la majorité étang-saléenne.

J'ai même entendu, si j'avais su, j'aurai monté une liste de gauche. Au moins pour montrer que LA gauche est toujours présente.


C'est vrai ! Mais sans conviction, sans proposition pour le canton.

Aujourd'hui, nous ne sommes plus à donner une majorité juste pour assoir encore un peu plus des élus. Le concitoyen devient de plus en plus acteur de sa politique.


Sources :





Le quotidien de La Réunion
Le Journal de l'île de La Réunion
Zinfos974
L'info.re
Inforeunion.net
Temoignages.re

 


 
 
© Copyright Ades, 2000-2015 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0