Ville de

L'Etang-Salé
               -   - Ce site web est un site perso. Ce n'est pas le site officiel de la commune de L'Etang-Salé.
Ile de

la Réunion
L'Etang-Salé
Bienvenue
Accueil
Actualites
Album
Culture
Economie
Education
Emploi
Hébergement
Histoire
Logement
Politique
Population
Présentation
Restauration
Situation
Social
Sports
Tourisme
 
A connaître
Critiques
Numéros utiles
Organigramme
Où se trouve ?
Station météo
Transport


etangsale974
AT yahoo.fr




Page mise à jour
le : 29.03.2020

Les municipales de mars 2020
[ Les résultats 1er tour ] - [ Les résultats 2nd tour ] - [ Le Conseil Municipal ]


La campagne des municipales des 15 et 22 mars 2020 a démarré dès les législatives de 2017 lorsque Mathieu Hoarau s'est jaugé face à la population.

Dans un temps sept candidats se sont déclarés mais finalement il n'y aura que cinq listes en concurrence pour briguer la mairie.

1 - Le maire sortant
   
Le maire sortant, Jean Claude Lacouture, qui se présente sans étiquette, a déclaré officiellement être candidat à sa propre succession le 24 janvier 2020. Il espère ainsi briguer un cinquième mandat à la tête de la commune.

Adjoint au maire de L’Étang-Salé depuis 1989. Maire de l’Étang-Salé et conseiller départemental depuis 1997. Sa candidature n'est pas réellement une surprise.

 
2 - Les opposants
Mathieu Hoarau est un jeune de 35 ans originaire de L'Etang-Salé. Il a été directeur d’un service dans une grosse société du secteur automobile. En 2018, il s'est présenté lors des législatives partielles où il a fait un bon score, 15,78 %. Dès l'instant, il s'est positionné comme un opposant au maire.

Il est très actif sur les réseaux sociaux, un peu la "nouvelle version" du politique d'aujourd'hui.

A découvrir
Fonds d'écran
Informatique
Les dossiers
 
A voir
Infos pratiques
Liens divers
Livre d'or
Logos
Loisirs
Page Facebook
Mon billet d'humeur
Référencement
Webmaster
 
Liens utiles
CIVIS
Conseil Général
Conseil Régional
Mairie Etang-Salé
Préfecture
 
météo France
 
Nombre de visiteurs
 
 
 
 
la chaine météo



 

Gilles Clain est un jeune de 40 ans originaire de L'Etang-Salé. Il a été depuis sa jeunesse le porte-parole de mes camarades lors des différents mouvements de grèves ou de revendications.

Il a embrassé une carrière dans la police et est allé faire ses armes en métropole. Il est rentré à La Réunion en 2006.

 

Alain PAYET, sans étiquette, est l'opposant historique du maire sortant. En 2014, il a fait 9,23 %.

Alain PAYET n'est pas un nouveau venu, il était en 7ème position sur la liste de Patrick Honorine lors des municipales de 2008.

Alain Payet est bien discret dans les médias. Sa stratégie c'est le terrain. Son équipe sillonne L'Etang-Salé de long en large.
 
Frédéric Agathe est un jeune de 45 ans originaire de L'Etang-Salé. Il est pompier et vient du monde associatif et a été président pendant 12 ans d’une association de quartier. Il était en 11 ème position sur la liste d'Alain Payet en 2014.

En politique il a adhéré plus d’une dizaine d’année au LPA dont il ne fais plus partie aujourd’hui.

Il veux combattre l’indifférence et l’individualisme afin de remédier à la précarité en portant davantage attention aux personnes fragiles

 
Véronique Bassire se lance en politique car elle a la ferme conviction qu’elle peut changer les choses et qu’elle a désormais l’expérience nécessaire, à cinquante ans, pour défendre un projet politique ambitieux pour l’Etang Salé.

Portant un projet politique novateur, inspiré par ses nombreuses discussions avec la population, après une longue campagne de terrain ces derniers mois à la rencontre de ses concitoyens.

Véronique Bassire a finalement renoncé à être candidate.
 
Issue du mouvement des Gilets Jaunes, Sandrine Moukine engagée dans la vie associative a déclaré sa candidature le 20 féveier 2020. Cette mère de famille veut apporter "un nouveau souffle" à sa commune. "Ce changement, pourquoi ce ne serait pas une femme qui l’apporterait", déclare-t-elle.

Sa candidature est soutenue le Rassemblement citoyen pour La Réunion. Elle souhaite «un changement du mode de gouvernance. On ne doit plus dire je, mais le nous doit l'emporter.»

Sandrine Moukine a finalement renoncé à être candidate.

 
 
3 - Sur le terrain
 

David Sita a décidé de ne pas se présenter à L'Etang-Salé. Il a préférer se lancer dans la commune voisine Les Avirons comme co-listier de la liste conduite par Roseline Lucas.

A mon sens, il était bien parti pour assoir son nom sur la commune s'il avait réellement jouer son rôle d'opposition et surtout continuer à arpenter les rues de L'Etang-Salé.
 
La gauche

Il n'y avait pas de candidat de la gauche réunionnaise et étang-saléenne. Gilles Leperlier président de l'AJFER – Nou Lé Kapab s'est rallié à Jean Claude Lacouture et il se retrouve même sur la liste du maire sortant.
 
 
4 - Mon analyse
 
Mon analyse, par rapport à ce que j'ai pu constater sur le terrain, dans les médias, sur le web... sur ces municipales 2020. Cela ne reste que MON analyse et ma vision. Et comme dans le football, nous sommes plus de 14 000 de sélectionneurs, donc autant que d'habitants.

J'ai assisté à au moins une réunion de chaque candidat.

Dans l'ordre du tirage au sort de la préfecture :

Mathieu Hoarau - La voix du citoyen

Mathieu Hoarau un loup aux dents longues, sur de sa force, il rentre dans le lard. Il n'hésite pas et sait ce qu'il veut. Sa campagne a été dynamique, poussé par le don de soi mais un brin populiste et "grand frère" donneur de leçons parfois.

Lors d'une réunion, sous la pluie, où il a déroulé son programme, Mathieu Hoarau a ce jour là mis en avant principalement la partie économique ainsi que le social à travers les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite.

La création d'une association afin d'être un facilitateur pour les différents acteurs économiques et ainsi agir sur l'emploi. Il a répété son souhait de mettre en place un plan de titularisation du personnel communal.
La livraison des repas à domicile pour les personnes isolées, recréer le lien social.

Une réunion qui amène un vent de fraîcheur, dans le progrès, pas d'attaque personnelle directe. Plutôt des réponses à Yolaine Costes et à l'équipe de Jean-Claude Lacouture... notamment sur la jeunesse, le manque d'expérience, le programme chimérique, l'emploi... Mais pratiquement à chaque phrase, il pointait la direction de Jean-Claude Lacouture ce que je conçois puisque celui-ci à un bilan à défendre. J'aurais souhaité qu'il utilise toute cette énergie à produire son projet, puisque certains points sont très encourageants, pour nous montrer sa vision future pour L'Etang-Salé dans 10-20 ans. Mais c'est le jeu.

Néanmoins, une réunion un peu populiste lorsqu'il combat les contrats aidés mais finit par reconnaître que c'est utile pour les 30-50 ans, les personnes qui ont beaucoup de difficulté à s'insérer sur le marché de l'emploi. Il a aussi fustigé et exhorté les étang-saléens à se former, à se prendre en main et ne pas attendre "boudin cuit dans vent' cochon".

Il est vrai que les enfants ne doivent pas payer les erreurs de leurs parents. Toutefois, pour la cantine à 1 €, il y aura bien quelqu'un qui va payer puisqu'un repas coûte beaucoup plus qu'un euros dans l'assiette. 2,90 € selon une enquête de Consommation logement et cadre de vie (CLCV) et Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.

 


Frédéric Agathe - Agir ensemble pour L'Etang-Salé

Frédéric Agathe un candidat un peu dépassé par les évènements. Il a beau dire qu'il s'est rendu aux conseils municipaux, je pense que son "combat" était trop tôt. Il a manqué de justesse sur beaucoup de dossiers.

Tel que la création d'un zoo, la mise en place d'une fête commerciale (nous avons vu ce que cela avait donné), que dire sur son discours sur "le théâtre du cimetière".

Il s'est battu et a fait preuve d'engagement mais à retravailler pas seulement le terrain, les dossiers aussi. Brouillon parfois, il a eu le mérite de se présenter et défendre ses idées.

 


Alain Payet - Union citoyenne durable

Alain Payet, j'ai un peu de mal. Il a été inéxistant. En tout cas pas assez visible pour réussir à remporter une telle élection qui demande beaucoup d'abnégation.

Pour l'opposant historique, il n'a pas joué son rôle. Il a un temps tenté de se rapprocher de Mathieu Hoarau mais les mauvaises langues diront qu'il a voulu le faire sans consulter sa base et que cela n'a pas fonctionné.

C'était plutôt un candidat fantôme.

 


Gilles Clain - Gilles Clain

Clain est un bon candidat, mais un peu trop technocrate. On aurait dit qu'il roulait avec le frein à main.

Il s'est demené. On l'a vu sur tous les fronts. Il a rencontré les gens, a crié haut et fort sa volonté de changer L'Etang-Salé. Il a présenté un programme très prometteur, très engagé qui à mon sens est totalement réalisable.

Notamment sur la démocratie participative, très à la mode, qui ne coûte pas grand chose. Se réapproprier la mer est aussi l'un de ses credo.
Développer l'économie pour lutter contre le chômage. Remettre l'humain au centre des débats en jouant sur la proximité. Mais au final la rencontre n'a pas eu lieu et la mayonnaise n'a pas pris

Il m'a fait penser à Lionel Jospin lors de la campagne présidentielle de 2002. Je l'ai trouvé un peu trop technique. En voulant s'élever et faire une politique autrement, il a oublié qu'à La Réunion il y a aussi des traditions. Faire un savant mélange de la politique à l'ancienne et celle du 2.0. On avait l'impression qu'il était un peu trop rigide. Malheureusement la compétence n'est pas suffisant pour qu'un candidat rencontre ses électeurs.

 

Jean-Claude Lacouture - Liste d'action municipale pour L'Etang-Salé

Le maire a un long bilan à défendre. 23 ans à la tête de la commune.

Lors ses réunions plusieurs co-listiers sont intervenus. Une chose est sûr, ils regardent la concurrence. Ils ont pour la plupart défendu le bilan du maire. Sonia Lapierre, Luco Honorine...

C'est vrai , il faut le reconnaître celui-ci est honorable. Il y a des choses qui ont été faites :

* logements sociaux,
* écoles,
* zone industrielle,
* voierie,
* emploi, à nuancer même s'il se targue d'avoir pu garder Crête D'or à L'Etang-Salé (il y au aurait eu une perte énorme pour la commune)

Le maire a pointé du doigt Mathieu Hoarau et "son équipe de bras cassés"... si l'anédocte "sur les urnes" est exacte, il y aura des formations à mettre en place dès le premier jour.

Le maire a très peu parlé de son programme qui se trouve dans la continuité, il a surtout défendu son bilan qui dans l'ensemble a satisfait la population. Mais il ne peut pas contenter tout le monde et il y a beaucoup de mécontents.

Il a parlé d'un homme qui a un coeur et a fustigé les gens qui crachent dans la soupe. Il a alors expliqué travailler dans l'intérêt collectif et non dans un intérêt individuel. Il a lâché quelques projets notamment la maison départementale.

En revanche, la jeunesse n'est pas à remettre en cause et ni à dénigrer. Le président de la République française en est la preuve. Encore mieux, Nicolas Sarkozy a été élu maire de Neuilly-sur-Seine le 29 avril 1983 à l'âge de 28 ans. On connait tous la suite.

De même, il estime que l'on peut être contre mais qu'il faut raser les murs. Je ne suis pas d'accord. Cela s'apparente a de la pression. Ce que les autres candidats mettent régulièrement en avant dans leur réunion se vérifie.

Sans faire injure aux autres candidats, il ne tire pas sur l'ambulance, il considère Mathieu Hoarau comme son seul adversaire.

Au cours de cette campagne des municipales, à travers les médias (traditionnels et 2.0), lors de ses réunions, je l'ai trouvé suffisant, arrogant, désinvolte. Il a manqué d'humilité probablement parce qu'il est sur de sa force. Il doit se dire qu'en 2014 il a gagné avec 71,53 % soit plus de 5 000 voix. Sur la même configuration, s'il y a beaucoup de déçu et qu'il perd 20 % des voix, il gagnera encore.

 
En conclusion, si je peux traduire chaque candidat par un qualificatif, ce serait :

Mathieu Hoarau : Populiste
Frédéric Agathe : Brouillon
Alain Payet : Fantôme
Gilles Clain : Technocrate
Jean-Claude Lacouture : Suffisant

13 mars 2020


 


 
 
© Copyright Ades, 2000-2020 - Tous droits réservés - L'Etang-Salé v5.0